La formation continue

 

La formation continue, une exigence pour les instructeurs MBSR et MBCT

L’enseignement des programmes basés sur la Pleine Conscience repose avant tout sur l’expérience et l’exploration directe de sa propre pratique personnelle. La formation des instructeurs MBSR et MBCT ne s’arrête pas au cursus de formation initiale mais continue tout au long de la pratique d’enseignement, par le développement des compétences de l'instructeur et la réflexion sur sa propre pratique de l’enseignement.

La formation continue est destinée à conforter les connaissances dans le domaine de la Pleine Conscience, à développer les compétences professionnelles et, le cas échéant, élargir les champs d'intervention. Dans ce cadre, l'ADM, soucieuse de promouvoir l'accès en français à des formations de qualité reconnues internationalement, invite régulièrement des enseignants de renom et organise des séminaires ou ateliers pour s’ouvrir à d’autres programmes et domaines d’intervention.

 

L’importance des retraites : développer les compétences essentielles d’exploration et d’investigation

L’investigation de la nature de l’esprit, des émotions et de la réalité est une compétence essentielle pour les instructeurs d’interventions basées sur la Pleine Conscience. Cette compétence est renforcée par un ancrage profond dans la pratique de la méditation de Pleine Conscience, telle qu’elle est transmise à la fois dans un contexte traditionnel et dans un contexte plus général. Une pratique quotidienne de méditation de Pleine Conscience ainsi que la participation à des retraites silencieuses relativement longues (de l’ordre d’une semaine) guidées par des enseignants renforcent le développement de la pratique et la compréhension de ce que signifie être instructeur MBSR ou MBCT. L’engagement personnel à apprendre, développer sa croissance et sa propre guérison et contribuer à celles des autres, participe à l’intégrité de l’instructeur et à sa compétence en tant qu’enseignant.

Tout en reconnaissant et en respectant la sagesse partagée et perpétuelle qui est présente dans toutes les traditions méditatives, il est recommandé aux instructeurs et futurs instructeurs MBSR et MBCT de suivre des retraites qui, par leur structure et leur contenu, sont les plus alignées avec les fondements traditionnels qui sous-tendent ces programmes. La compréhension profonde de cette sagesse à travers l’expérience des retraites contribue à développer l’engagement de l’instructeur dans le potentiel transformateur de ces programmes et offre la possibilité d’une compréhension plus fine et nuancée de ceux-ci.

 

Le MBI-TAC (Mindfulness-Based Interventions Teaching Assessment Criteria), un outil pour faciliter l’évaluation de l’enseignement des interventions basées sur la pleine conscience

Développé par des chercheurs de l’Université de Bangor au Pays de Galle, cet outil fait désormais référence dans l’identification et l’évaluation des compétences propres à l’enseignement des interventions basées sur la pleine conscience.

Il s’agit d’une grille d’analyse à envisager comme une lentille à travers laquelle le processus d’enseignement peut être exploré. Plus que l’évaluation proprement dite, son objectif est de soutenir l’observation des forces et des points d’amélioration en tant qu’enseignant, et d’aider à orienter vers des pistes de développement des compétences. Il peut être utilisé comme outil réflexif servant à l’auto-analyse et lors de sessions de formation ou de supervision.

Chaque domaine représente un aspect spécifique du processus d’enseignement.

 

Les 6 grands domaines de compétences identifiés par le MBI-TAC sont :

 

  • Contenu, rythme et organisation des séances du curriculum
  • Qualités relationnelles
  • Incarnation de la pleine conscience
  • Guidance des pratiques de pleine conscience
  • Transmission des thèmes de la séance par un dialogue exploratoire et un enseignement didactique
  • Maintien d’un environnement de groupe propice à l’apprentissage

Nous invitons les instructeurs à prendre connaissance de cet outil qui peut les aider à mener un travail d’auto-réflexion sur leur propre pratique de l’enseignement. Vous pouvez télécharger le document de référence sur le MBI-TAC afin de vous faire une idée plus précise de ces différents domaines de compétences et de leurs caractéristiques clés. L’ADM, en collaboration avec l’Université de Bangor, organise de temps en temps des séminaires pour apprendre à utiliser cet outil.